Jour 6: de Tanger à Midelt

Le ferry débarque vers 2h du matin.

La 4L est au fond du bateau, donc c’est vers 3h que nous attaquons les routes marocaines.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le petit déjeuner nous attend dans l’université de Rabat, à 300km. C’est le début du roadbook : cap sur l’autoroute de nuit.

Le jour se lève progressivement, une pose café/essence nous permet de reprendre des forces.

Vers 7h30, la 4L atteint l’Université de Rabat.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous sommes accueillies par les étudiants locaux avec des pâtisseries marocaines et de la bonne humeur. Le site est magnifique : le centre des bâtiments de la fac est décoré d’un grand jardin avec fontaines et aromates. Le cadre donne envie d’étudier.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

On oublie le manque de sommeil et on se lance dans la prochaine étape : rejoindre le 1er camp de Midelt.

Un petit tronçon d’autoroute nous amène à un péage. Et manque de chance, c’est dimanche : les 4L s’entassent avec les voitures marocaines, tout le monde est pris dans un bouchon. Certains équipages poussent la 4L à la main.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ensuite, on traverse de nombreux villages. On se retrouve dans la circulation locale : charrettes, traversées de piétons, véhicules en tout genre, camion surchargés. La conduite devient plus sportive.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les bonnes odeurs de nourriture nous poussent à s’arrêter grignoter dans un restaurant : ce midi, ce sera grillades avec 2 équipages rencontrés sur la route.

13020198_10209341058740531_904073065_n

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On repart vers les routes sinueuses et étroites.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On traverse un col et on a la bonne surprise de le trouver enneigé : les marocains se sont déplacés pour profiter de la neige. Ils ont presque tous un bonhomme de neige sur le capot. La plupart nous font de grands signes : ils ont l’air d’apprécier le passage des 4L.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les luges se mêlent aux skis et aux chevaux : chacun dévale comme il veut la colline recouverte d’une trentaine de cm.

Des singes nous font un petit coucou !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La redescente se fait à pleine vitesse, les 4L se suivent. Le soleil commence à se coucher. On sent la fatigue et il est temps de se poser !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On suit toujours le roadbook qui nous prévient d’une arrivée imminente au camp de Midelt spécialement installé pour le 4L Trophy. C’est sur une route vallonnée toute droite que l’entrée du camp se dessine, il fait nuit noire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On voit seulement une flamme de l’organisation qui nous recommande de suivre le chemin tracé mais on ne voit rien d’autre à part du noir. Pour se remettre dans le contexte, nous sommes la 1ère voiture d’une file de 4L. C’est la nuit dans le désert. Nos feux longue portée nous ont un peu aidé. On roule quelques minutes en suivant la piste, mais on ne peut anticiper que sur 10 mètres. On s’enfonce dans le désert sans trop savoir combien de temps il faut pour arriver. Puis tout d’un coup, après un virage, le camp se dessine enfin. Le point méca, la citerne, les tentes pour le repas : on y est !

Quand on descend de la voiture, on voit beaucoup mieux le paysage. La lune éclaire le bivouac qui se situe sur une plaine désertique, entourée de montagnes. C’est top.

Le repas est servi au niveau de grands chapiteaux, équipés de tapis et tables.

Il fait assez froid pour qu’on mette un collant sous nos pantalons. Un gigantesque feu de camp nous attend où on discute avec plaisir avec des étudiants marocains.

La longue journée s’achève, on lance la tente et au dodo !

Publicités

Jour 5 Algéciras et embarquement

Réveil sur le camp de Algéciras. Des centaines de voitures sont arrivées après nous : le champ est méconnaissable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le débriefing de JJ est pour 11h : l’écran géant passe les JT et les recommandations pour le Maroc. En 2 mots : soyez prudent

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Comme nous sommes le numéro 110, on a la chance de faire parti du 1er ferry à partir. La météo est mauvaise, la mer est forte.

14h : nous nous garons avec les autres 4L sur le parking de l’embarcadère.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

On a le temps de s’occuper et de réparer le fard avant qui a un faux contact.

19h : on embarque mais on reste à quai pour laisser passer la tempête.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

00h : le ferry part enfin

(Des équipages sont restés sur le port par manque de place et les prochains ferrys ont été retardés de plus de 14h.)

Les papiers de douane se font sur le bateau (qui bouge avec la marrée) On se trouve des fauteuils au top pour faire un petit dodo.

A demain pour le Maroc !

Jour 4: Valladolid – Algéciras. Traversée de l’Espagne

Départ matinal de Valladolid vers 7h,  la carte d’Espagne va nous aider à garder le cap: Valladolid, Salamanque, Plasencia, Caceres, Mérida, Séville, Algéciras.

La nuit a été très fraîche, la tente a gelée et le pliage a été complexe. Mais on a pu se doucher

On roule à fond, le but étant d’arrivée à Algéciras ce soir pour être sure d’être sur place à temps pour le ferry et pour se rassurer sur les éventuelles pannes de 4L. Le bruit suspect est toujours là: bruit de roulement intermittent.

On croise beaucoup de 4L arrêtée sur le bord de l’autoroute mais elles sont souvent

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

acccompagnées. Les stations essences sont réquisitionnées pour l’occasion: au moins 10 4L à chaque arrêt. On en profite pour échanger sur les pannes qui pourraient nous arriver et essayer d’aider les autres équipages. Pose pipi et c’est reparti !

Sur Facebook, plusieurs participants préviennent qu’ils ont cassé leur pare brise au niveau de Salamanque: sur les tronçons avec des travaux, les camions soulèvent les graviers. On essaie de garder les distances de sécurité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les cigognes nous accompagnent tout le long de l’Espagne, on repère de loin les nids. Elles se mettent sur les ponts, poteaux électriques ou toits des maisons.

Les camions doivent nous maudire: la 4L arrive à les doubler en descente mais c’est l’inverse lors des montées. On s’est pris plusieurs coups de klaxon.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

15km avant d’arriver à Algéciras: la nuit est tombée et notre bruit de roulement est maintenant continu.

Heureusement, on arrive à trouver notre chemin facilement sur le périph espagnol et on passe de check point du camp. L’organisation nous badge et nous remet les 2 roadbook. Le temps est terrible: il fait frais, le vent souffle et il pleut presque.

Quand on passe devant le PC méca, on est soulagée de pouvoir vérifier la 4L. Une équipe de 4 mécanos nous prend en charge tout de suite: ouverture de capot et diagnostic en moins de 2 minutes. Les courroies de la pompe à eau se sont distendues et donc décrantées.

Au vu de tout le matériel qu’on a embarqué, on est ravie d’avoir les pièces de rechange dans le coffre.

Les courroies sont changées en quelques minutes. L’équipe vérifie l’état général de la voiture : elle tient le choc ! Un coup de bombe nettoyante et on repart.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

ps: l’aiguille du compteur a fait le tour du cadran: quel vitesse !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Jour 2: village départ et vérifications

Arrivée  à Biarritzet passage de l’arche pour la 1èere fois. Le rdv avec l’orga est à 8h20. Une foule de 4L attend déjà devant nous.10553887_951111155004293_2997465288646698381_o
On passe les vérifs comme sur des roulettes: chassis, matériels obligatoires, papiers, médicaments, collage des logos.12828319_951111688337573_3330075576307722134_o

Ca y est, on est officiellement dans le tour.
On a le droit de se garer avec les autres et de profiter du village départ. 10286977_951111181670957_7893772275190614090_o

Goodies, t-shirt, bière sans alcool, café. Notre passage par la wii a été immortalisé dans le JT.1486644_951111311670944_505156047340873173_n
Bref, on profite deja du 4L !

La 4L tourne bien, quelques balades lui font voir du pays.

Fred a bien travaillé sur la voiture, merci 🙂

Derniers réglages avant le grand départ : passage au garage Renault de Montredon pour monter 2 nouveaux pneus avant.  Changement du radiateur par le garage Selection 4×4 de l’Union. Merci à eux !12695074_933266203455455_7039784903999288002_o

A demain !

Chargement

Le chargement de la 4l est terminé12742075_931234470325295_5728482950766759685_n
Toutes les pièces mécaniques ont été reçues.

Matériels: 2 roues de secours, 3 caisses de pièces mécaniques, une caisse à outil, 2 jerrycans, la tente, les duvets, matelas, 4 sacs scolaires remplis, 10kg de nourriture pour la croix rouge…

Une boite à CD est dans la voiture, merci à tous ceux qui vont mettre le son dans la voiture
Le départ est prévu très prochainement ! J-5 !

Palmier

On a déjà trouvé un palmier ! 🌴
Cette semaine, on a trié le materiel scolaire que vous nous avez généreusement donné: on va pouvoir en partager avec d’autres équipages, au vu des quantités
Le double des clés est fait, l’aménagement du coffre est fait, les hauts parleurs sont fixés.
A prévoir prochainement: réalisation des stocks mécaniques, pharmacie, camping 12662712_923818484400227_2589646116158530370_n

Méca

Voici un petit aperçu de nos sessions mécaniques. Suite à de nombreuses péripéties, on a changé la boite de vitesse lors des vacances de Noel!

Pour résumer: le compteur de vitesse ne fonctionnait plus, après plusieurs manip, on se rend compte que le pignon tachymètre à l’avant de la boite de vitesse a fondu. Un manque de liquide de boite de vitesse est responsable de tout ca, car une fuite est présente au niveau du cardan gauche. Bref, heureusement qu’on s’en ait apercu avant de partir

La difficulté était à son maximum mais Fred nous a bien guidé. On a mis un jour pour la 12434624_10208368762793740_1992566135_ndescendre et un jour pour la monter. Certaines vis ne voulaient pas se déloger
Ça fait plaisir de passer du temps sur la voiture, on commence à s’y connaitre !

 

 

 

12313591_10208227274776628_7378614290260327645_n 12341105_10208227274976633_189650258975357836_n 12443172_10208368764873792_993322442_n

On aperçoit  la fameuse vis sans fin qui permet désormais au compteur de tourner à nouveau.

Lorsque nous avons remis le contact, les vitesses ne passaient pas…. Pas de panique, nous avons démonté, puis re positionné correctement la fourchette de marche arrière. Et tout est rentré dans l’ordre